Frühgeburt ist ein globales Problem. Prematurity is a global problem. La prématurité est un problème global.

Causes

et

dépistage

La prématurité est un sujet complexe dont l’origine ne peut être réduite à un seul facteur. Les causes sont au contraire multiples et multifactorielles [3]. On distingue des causes maternelles et infantiles. Alors que, du côté de l’enfant, ce sont surtout des malformations fœtales qui peuvent déclencher une naissance prématurée, les raisons sont multiples et diverses chez la mère. Parmi les facteurs de risque connus se trouvent la survenue de contractions prématurées ou d’une naissance prématurée lors d’une précédente grossesse, un diabète, des infections vaginales ou urinaires, une insuffisance placentaire, une maladie avec hypertension durant la grossesse, un abus de nicotine ou de drogues ainsi que le jeune âge ou l’âge avancé de la mère. Tous ces critères (parmi d’autres) augmentent le risque de naissance prématurée [4].

Considérant la grande diversité de ces facteurs, l’identification des femmes enceintes présentant un risque de prématurité est un défi exigeant en obstétrique. À cela s’ajoute le fait qu’une majorité des femmes chez lesquelles survient une naissance prématurée ne présentent aucun des facteurs de risque connus pour une telle situation [4].

Une naissance prématurée peut survenir sans signes antérieurs. Un indicateur important pour déterminer le risque de naissance prématurée est l'état du col de l'utérus. Pendant la grossesse, le col de l'utérus devient plus doux et plus court. Cela permet au col de l'utérus de s'ouvrir complètement à la naissance. Un col utérin très mou peut être le signe d'une naissance prématurée imminente. Par conséquent, il existe depuis longtemps un fort intérêt clinique pour l'évaluation de son état.

La palpation du col de l'utérus était la méthode la plus importante pour évaluer la rigidité, la longueur et la dilatation dans les temps anciens [5].

Depuis que l’on a recours à l’échographie, la mesure de la longueur du col de l’utérus est considérée, jusqu’à un certain point, comme un paramètre quantifiable de l’estimation du risque de naissance prématurée. La rigidité du col demeurait jusqu’ici une appréciation subjective, dépendant fortement de l’expérience de la personne réalisant l’examen [6]. À cela s’ajoute le fait que la seule mesure de la longueur du col par échographie est imprécise [7]. Les praticiens étaient donc depuis longtemps à la recherche d’autres paramètres. En 2011, une équipe de chercheurs a montré que la rigidité du col utérin était un paramètre plus pertinent que sa longueur pour estimer une éventuelle naissance prématurée [8].

Pregnolia a développé le premier instrument pour la mesure exacte de la rigidité du col de l’utérus. Afin d’améliorer, avec d’autres paramètres, la prédiction d’une éventuelle naissance prématurée et de permettre la mise en œuvre rapide de traitements individuels.

RÉFÉRENCES

[3] Amylidi-Mohr, S. & Müller, M. (2018) Biomarker und Ultraschall zur Frühgeburtsdiagnostik: Wo stehen wir heute? Gynäkologie; 2:6–11

[4] Caren G. Solomon, M.D., M.P.H., Editor Prevention of Preterm Parturition Jay D. lams. M.D. N Engl J Med 2014; 370:254- 261January 16, 2014DOI: 10.1056/NEJMcp1103640)

[5] Feltovich H. Cervical evaluation. Obstet Gynecol. 2017;130:51-63.

[6] Badir, S., Bernardi, L., Delgado, F. F., Quack Loetscher, K., Hebisch, G. & Hösli, I. (2020) Aspiration technique-based device is more reliable in cervical stiffness assessment than digital palpation. BMC Pregnancy and Childbirth.

[7] Iams, J. D., Goldenberg, R. L., Meis, P. J., Mercer, B. M., Moawad, A., Das, A., Thom, E., McNellis, D., Copper, R. L., Johnson, F. & Roberts, J. M. und das National Institute of Child Health and Human Development Maternal Fetal Medicine Unit Net­work (1996) The length of the cervix and the risk of spontaneous premature delivery. N Engl J Med.; 334:567–72.

[8] Parra-Saavedra, M., Gómez, L., Barrero, A., Parra, G., Vergara, F. & Navarro, E. (2011) Prediction of preterm birth using the cervical consistency index. Ultrasound Obstet Gynecol; 38:44–51.